Accueil / Dossier / Stephen Hawking : une vie entre limites et infini

Stephen Hawking : une vie entre limites et infini

Stephen Hawking lors de la réunion des voyageurs temporels

L’astrophysicien s’est éteint hier matin à l’âge de 76 ans. Stephen Hawking a marqué les esprits, que ce soit pour son intelligence hors du commun, sa voix synthétique reconnaissable ou son humour savoureux.

 L’homme face aux limites de son propre temps

Dans l’imaginaire collectif, Stephen Hawking est indissociable de son fauteuil roulant. A l’âge de 22 ans, les médecins lui détectent une sclérose latérale amyotrophique (SLA), plus connue sous le nom de maladie de Charcot, une pathologie neurodégénérative qui provoque la paralysie progressive du corps. Le couperet tombe : on lui annonce qu’il n’a plus que 2 à 3 ans à vivre. Démoralisé par le diagnostic, Hawking peine alors à trouver l’envie de poursuivre ses études. Mais il continue malgré tout ses travaux.

C’est cette détermination et cette passion de la science, plus encore que les contraintes liées à son handicap, qui forcent l’admiration : l’homme sait qu’il peut mourir d’un jour à l’autre mais poursuit son oeuvre, au risque de ne jamais avoir de réponses à ses questions. Dans une douce ironie, ce passionné de mathématiques fera mentir les chiffres puisqu’il vivra encore plus de 50 ans. Des années de sursis, ou plutôt de « bonus » comme il le disait lui-même.

Un esprit hors du commun au service du commun des mortels

Ce temps incertain, il le mettra largement à profit. L’apport des travaux de Stephen Hawking à la cosmologie n’est plus à démontrer. Son temps est limité ? Il s’intéresse aux trous noirs, à la relativité, à l’espace-temps, au temps imaginaire. Ses mouvements sont limités ? L’univers dans lequel son esprit se plonge est littéralement sans limites. Douce ironie, encore une fois.

Les concepts qu’il étudie sont complexes – beaucoup trop pour le grand public. Pour mettre l’infini à la portée du plus grand nombre, il publie plusieurs ouvrages à destinations des non-initiés, notamment le  best-seller Une brève histoire du temps en 1988. C’est en partie grâce à lui que la « vulgarisation » scientifique cesse d’être un gros mot. En tissant ce lien avec ses contemporains, Hawking réussit un petit exploit pour un scientifique de sa trempe : ne pas être perçu comme un esprit pur mais bien comme une personnalité de son temps.

Une icône populaire au-delà de la pop culture

Cet ancrage dans le réel transparaît dans le rôle occupé par Hawking dans la culture populaire. Il apparaît dans les séries Star Trek : La Nouvelle Génération, The Big Bang Theory ou encore, à plusieurs reprises, dans Les Simpson. Même en dehors du microcosme geek, les références au physicien sont légions : du film Sausage Party à la chaîne Youtube Epic Rap Battles of History en passant par la chanson Stephen de Nolwenn Leroy, etc…  Sa voix synthétique samplée se fait entendre sur deux morceaux du groupe Pink Floyd, Keep Talking et Talkin’ Hawkin. Il a aussi repris la célèbre chanson Galaxy Song pour le spectacle Monty Python Live (mostly) de cette troupe au ton délicieusement absurde et loufoque.

Un humour qu’il semble apprécier particulièrement vu que Hawking lui-même a par le passé organisé une réunion des… voyageurs temporels. Le but de la manoeuvre était ainsi de vérifier si le voyage dans le temps serait un jour possible (verdict : non). C’est en mêlant beaucoup d’ironie et de légèreté à ses propos qu’il répond aux questions de John Oliver dans l’émission Last Week Tonight, jouant de sa réputation d’homme « le plus intelligent du monde » et de la naïveté feinte de son interlocuteur pour aborder les questions de l’intelligence artificielle ou des univers parallèles.

A la fois indissociable et totalement indépendant de son handicap, Hawking a marqué les esprits pour les meilleures raisons qui soient : son intelligence, sa détermination et sa passion. Bien conscient que son fauteuil et sa voix synthétique ont en partie contribué à sa renommée, Hawking a su jouer avec brio de son image pour partager ses connaissances et éveiller la curiosité de millions de personnes.

Pour quelqu’un dont l’espérance de vie devait être aussi brève, Stephen Hawking a eu une vie particulièrement bien remplie qu’il serait impossible de résumer en quelques lignes. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce personnage emblématique, n’hésitez pas à visionner « Une merveilleuse histoire du temps » de James Marsh (et pour lequel l’acteur principal Eddie Redmayne a remporté l’Oscar du meilleur acteur en 2015) ou bien le téléfilm de la BBC « Hawking » qui aborde le jeunesse du physicien (interprété par Bénédict Cumberbatch).

 

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Alexandra Caussard

Rédactrice en chef

Du même auteur

Les Français ont une vision trop optimiste du quotidien des enfants handicapés

Un sondage réalisé par la Croix-Rouge et révélé par Le Parisien met en avant les perceptions …

Les vêtements pour enfants River Island présentés par un casting inclusif et diversifié

Dans le cadre de sa campagne « Labels Are For Clothes », la marque de prêt-à-porter River …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *