Accueil / Mode / Mode pour tous / Le Sourire du Plombier, une marque pour garder la banane

Le Sourire du Plombier, une marque pour garder la banane

Sourire du Plombier - Cover-Dressing - Magazine Mode et Handicap

Derrière son nom cocasse et son logo gentiment provocateur, la marque de sous-vêtements « Le Sourire du Plombier » développe des solutions bienvenues pour les pantalons qui tombent et les fesses qui dépassent !

Le syndrome embarrassant du sourire du plombier

Le sourire du plombier, cela vous dit quelque chose ? Beaucoup d’entre vous connaissent vraisemblablement la signification commune : le sourire du plombier, c’est ce que dévoile malencontreusement une personne lorsqu’elle se baisse afin de travailler.

Mais Le Sourire du Plombier est également une marque de sous-vêtement rennaise dédiée aux professionnels (plombiers, caristes, photographes…), ainsi qu’aux particuliers qui souhaitent « garder la tête haute en toute circonstance » lorsqu’ils travaillent « dans une position délicate, comme à quatre pattes sous un évier.« 

Le boxer de taille haute, qui se décline en huit exemplaires pour les messieurs (« le menuisier », « l’électricien », « le terrassier », etc…) et qui n’offre qu’une seule option pour les dames (« la photographe »), est doté d’un élastique made in France d’une hauteur de six centimètres qui permet de dissimuler les fesses de son heureux (ou heureuse) propriétaire.

Quel rapport avec le shopping vestimentaire des personnes en situation de handicap ?

Certaines personnes en situation de handicap, du fait de leur morphologie atypique ou bien de l’impossibilité de porter une ceinture ou des bretelles, sont confrontées, elles aussi, au problème de ce fameux sourire du plombier, notamment à cause de la généralisation des pantalons à taille basse. Pire encore, certaines d’entre elles perdent carrément leur pantalon et leur slip.

Or, la marque « Le Sourire du Plombier » pourrait être une solution à ce problème. En effet, l’élastique qui retient le boxer tout en cachant le haut des fesses de la personne lui permet de ne pas de sentir embarrassée si le pantalon se met à glisser. Chez certaines personnes en situation de handicap, le port de ce boxer permet également le maintien du pantalon. De plus, la composition de ces boxers (en coton à 96%) les rend confortables, ce qui est intéressant à relever pour les personnes souffrant d’hypersensibilité cutanée.

Nous soulevons toutefois un bémol qui est le prix du boxer qui s’élève à une vingtaine d’euros (entre 20,50 € et 22,50€ précisément), ce que le créateur de la marque, Adrien Hervé-Pélissier, justifie par la fabrication française de l’élastique.

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Lydie Raer

Lydie Raër a 22 ans. Elle est étudiante en droit de la santé. Lydie est atteinte d’ostéogénèse imparfaite, plus communément appelée « maladie des os de verre ». Elle dit n’avoir jamais été freinée par sa pathologie. Ainsi, vit-elle de manière totalement autonome (elle va à la fac, elle a passé son permis, elle fait de la natation, de la musique, elle a une vie sociale, affective et sexuelle qui lui convient parfaitement). Néanmoins, plus Lydie avance en âge plus elle constate que beaucoup de personnes véhiculent un nombre incommensurable de préjugés à l’égard des personnes en situation de handicap, notamment en ce qui concerne leur vie affective et sexuelle. Ainsi, selon un sondage réalisé par l’IFOP en 2006, 61% des personnes interrogées pensent que les personnes handicapées n’ont pas de vie sexuelle. Mieux encore, 87% des Français interrogés pensent que vivre en couple avec une personne en situation de handicap nécessite du courage. C’est la raison pour laquelle Lydie Raër a décidé de créer un blog en février dernier, dénommé « porte-jarretelles & wheelchair » où elle évoque des anecdotes plus ou moins cocasses, et relatives à la sexualité notamment. En effet, la sexualité des femmes est déjà un sujet tabou. Alors la sexualité des femmes en situation de handicap…n’en parlons pas !

Du même auteur

Alexandra Chichikova

Billet d’humeur : Miss Monde en fauteuil roulant, une arnaque en matière d’inclusion ?

Le 7 octobre dernier s’est tenue la première élection de Miss Monde en fauteuil roulant. …

machine-coudre-cover-dressing-mode-handicap-magazine-actualites

Maëlig Vêt, une initiative pour adapter les vêtements existants

Ne vous est-il pas arrivé de renoncer à acquérir un vêtement pour lequel vous aviez …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *