Accueil / Société / Débats / Mode adaptée spécialisée : qu’en pensez-vous ?

Mode adaptée spécialisée : qu’en pensez-vous ?

 Quel est votre sentiment sur la mode spécialisée, spécialement pensée pour les personnes en situation de handicap ?

I50A8632Nous le savons, s’habiller lorsque l’on est en situation de handicap n’est pas toujours simple. Soit l’on recherche patiemment, dans les enseignes de proximité ou bien via le net, les coupes vestimentaires qui pourraient convenir, soit on se tourne vers une offre vestimentaire conçue spécifiquement pour les personnes en situation de handicap.

Vous avez déjà acheté des vêtements de mode dite « adaptée » auprès de vendeurs spécialisés ? Convaincu par le produit ou non, votre témoignage nous intéresse pour un prochain article à ce sujet sur le magazine en ligne COVER-Dressing.

Partagez votre expérience avec la communauté de coverdressing, en nous contactant ici

 

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Muriel Robine

Après 15 années passées dans la production de films cinématographiques à Paris, Muriel met en place plusieurs évènement de sensibilisation au handicap, puis une première « Alter-Fashion Week » en 2013 : un salon de la mode qui penserait à tous les corps. Elle s'engage en parallèle à la présidence de l'association Cover, tandis qu'elle finalise un mémoire de Master 2 portant sur "La mode comme outil d'inclusion des personnes en situation de handicap". C'est de cette riche expérience qu'est né le projet d'un magazine en ligne qui serait une référence incontournable de la mode accessible à tous : coverdressing.com

Du même auteur

Iulia Barton

L’agence Iulia Barton lance le premier catalogue de mode inclusive

Fondée par Giulia Bartoccioni, l’agence de mannequinat Iulia Barton a fait de la mode inclusive son …

Petites pointures et talons hauts

Trouver de jolies chaussures à talons en pointure 32 ? Un casse-tête… plutôt casse-pied ! Emilie sait …

7 commentaires

  1. Etudiante en mode, j’ai choisi pour mon mémoire d’analyser le marché de la mode et du handicap car c’est un sujet qui mérite d’être développé et actualisé. Votre magazine en est un bel exemple ! Bravo !
    En attendant votre dossier sur le sujet, voici un questionnaire que j’ai réalisé et que j’adresse à touts les lecteurs/lectrices en situation de handicap, vos réponses et témoignages seraient d’un grand secours pour appuyer mes recherches sur les besoins et attentes actuels en terme d’habillement.
    Voici le lien pour le compléter en ligne : (il est anonyme et ne prend que quelques minutes) https://docs.google.com/forms/d/1GVqJ3XvnECZpJuZM3sZ1LkUTeOy2_9xKDDpRS1VeDUU/viewform?usp=send_form
    Merci infiniment pour votre aide !

    • étudiante sciences de l'éducation

      Bonjour Julie,
      je suis enseignante au lycée, filière Baccalauréat Professionnel, Métiers de la Mode et du Vêtement et actuellement étudiante en licence Sciences de l’éducation parcours intervention et insertion sociale sur les territoires. Je suis aussi intéressée par la mode adaptée et en traine de préparer ma problématique pour mon stage et mémoire également sur la mode adaptée. C’est pour cela que, je me permets de répondre à votre commentaire car votre questionnaire m’a semblé très intéressant et je voudrais vous contacter pour en savoir plus sur le résultat que vous avez obtenu par rapport aux besoins vestimentaires des personnes à mobilité réduite.

  2. J’ai déjà pensé à ça par exemple j’achète des pantalons avec élastique c’est plus facile à mettre pour ma fille mes ces pantalons ne sont pas toujours disponibles, il y a aussi les souliers et vestons avec velcro pour ceux qui ont de la difficulté à s’attacher

  3. Une mode adaptée, pourquoi pas mais sous certaines conditions. Les rares vêtements que j’ai vu sur des sites spécialisés étaient franchement moches. Des sous vêtements culottes de grand-mère, des robes qui ressemblent beaucoup plus à des blouses … de grand-mère.
    Des pantalons pas terribles niveau look…
    Deuxième problème: le prix !!!!!
    Je me suis demandée si ceux qui vendent ce style de fringue, étaient au courant que la majorité des handicapés vivent avec peu de moyens financier.
    Une culotte à 35 euros, 1 t-shirt à 70 euros, 1 pantalon vendu entre 110 et 140 euros.
    Qu’on m’explique comment une personne, vivant avec l’aah, soit 800 euros pourrait s’acheter ces vêtements.
    En attendant, je m' »habille dans les magasins normaux, pas chères et à la mode. Ce n’est pas par ce qu’on est en fauteuil roulant, qu’on doit ressembler à des sacs à patate

  4. L’idée est bonne mais favorise encore plus l’exclusion des personnes handi(e)s… Il faudrait intégrer ce genre de vêtement dans nos magasins et ne pas en faire une enseigne spécialisée (ce qui existe déjà malheureusement).

    Peso, les vêtements ce n’est pas trop mon trip mais pour mes achats je continuerais dans les magasins ordinaires et n’irais jamais en boutique dédiée, parole de P.M.R !

    • Merci ZEPUCE. C’est précisément ce à quoi travaille notre association COVER, par le développement de son label appelé « Bien à porter » : ce label vise à désigner au coeur du prêt-à-porter généraliste les pièces vestimentaires répondant bien aux besoins spécifiques que peuvent avoir des personnes en situation de handicap.

  5. bernadette legrand thieullent

    félicitation Muriel Robine ……………..c est rare de nos jours de rencontrer une femme au grand cœur et étre a l écoute du handicap beaucoup de dévouement d heures a passer avec un tel résultat . une collection de prét a porter superbe avec beaucoup de gout j aime . Nadette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *