Accueil / Mode / Défilés / Mannequins handicapés : la diversité s’invite dans la mode

Mannequins handicapés : la diversité s’invite dans la mode

Photo : Instagram Rebekah Marine
Photo : Instagram Rebekah Marine

Cette année plus que jamais, les défilés ont ouvert leurs portes à des mannequins en situation de handicap. Des mannequins en fauteuil roulant, amputés d’une jambe ou d’un bras, mais aussi atteints de trisomie 21, ont sublimé les tenues qu’ils portaient. Une initiative largement saluée par le public.


Les fameux diktats de la planète mode semblent évoluer, et les mannequins en situation de handicap peuvent décrocher des contrats. C’est précisément ce que nous avons pu constater durant les deux dernières Fashion Weeks new-yorkaises : des mannequins handicapés participaient aux shows.

Ce fut le cas pour Madeline Stuart, une jeune fille atteinte de trisomie 21 qui a défilé sur un podium new-yorkais. Tout comme Madeline, Rebekah Marine a également défilé lors de la Fashion Week de New York. Cette belle jeune femme de 28 ans au bras prosthétique est d’ailleurs surnommée : « le mannequin bionique ». Au sujet de sa carrière de mannequin, elle déclairait dans un entretien pour Mashable : « Il est tellement important d’inclure plus de diversité physique dans la mode parce qu’après tout, près d’un Américain sur 5 est atteint de handicap« . De son côté, Kanya Sesser prouve qu’une femme en situation de handicap peut se révéler féminine. Cette jeune mannequin originaire de Los Angeles est née sans jambes. Elle refuse le fauteuil roulant et se déplace uniquement en skateboard ou sur les mains. Elle représente des collections de lingerie et des marques de sportswear, et déclare gagner jusqu’à 900 euros par jour.

Les mannequins hommes en situation de handicap ont eux aussi une place à prendre dans la mode. En février dernier, l’entraîneur sportif anglais Jack Eyers était le premier mannequin à marcher sur un podium de la Fashion Week avec une prothèse en métal. « Cela semble surréaliste, je n’en reviens pas. Être le premier mannequin amputé à défiler à la Fashion Week de New York est génial« , avait-il expliqué au Daily Mail. Le mannequin Alex Minsky poursuit tout comme Jack une carrière de mannequin. Ancien Marine, Alex a été amputé de la jambre droite après avoir été touché par une bombe en Afghanistan en 2009. Avec ses nombreux tatouages et son visage aux traits réguliers, il est fréquemment demandé pour des séances photos. Il a d’ailleurs participé à une série de photos promotionnelles pour le film Hunger Games : La Révolte – Partie 1.

Et si le monde de la mode était en train de nous proposer plus de diversité ?

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Dimitri Salon

Après avoir passé 12 années dans le mannequinat, Dimitri a repris des études de sociologie et de communication. Son expérience et son cursus universitaire lui permettent d'évoluer aujourd'hui dans le journalisme mode et culturel. Curieux et ouvert, il aime l'idée que la mode puisse s'adresser indifféremment à toutes les personnes, et en particulier à des personnes en situation de handicap.

Du même auteur

Entretien avec l’humoriste et acteur Christophe Fluder

Christophe Fluder est un acteur qui aime explorer différents univers. C’est très certainement pour cette raison …

André Dji, animateur de « Handi-média » sur Fréquence Paris Plurielle

Chaque lundi de 15h00 à 16h30, André Dji anime l’émission « Handi-média » sur Fréquence Paris Plurielle (106.3 FM), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *