Accueil / Mode / Défilés / Ces mannequins atypiques ont fait le buzz en 2015 : que sont-ils devenus ?

Ces mannequins atypiques ont fait le buzz en 2015 : que sont-ils devenus ?

Rebekah Marine, Campaign for Business is GREAT Britain - - Cover-Dressing - Magazine Mode et Handicap

En 2015, plusieurs mannequins en situation de handicap faisaient une entrée très remarquée sur les catwalks de la Fashion Week new-yorkaise. Effet d’annonce ou véritable révolution ? Deux ans plus tard, que deviennent celles et ceux qui ont été au coeur de l’actualité de la mode ?

On vous en parlait ici, ou encore  : en 2015, le handicap a fait une arrivée fracassante dans le monde très formaté des défilés. Plusieurs modèles en situation de handicap ont su se faire une place en Une des magazines de mode et nous ont fait espérer une mode vraiment inclusive, en se hissant – pourquoi pas – au niveau d’une Jillian Mercado. Rebekah Marine, Jack Eyers ou Madeline Stuart… Peut-être ces noms ne vous parlent-ils pas mais vous vous rappelerez très certainement de leurs visages ! Aujourd’hui, deux ans après un fulgurant effet de buzz, comment se porte la carrière de ces mannequins ?

Rebekah Marine

Après des débuts compliqués dans le milieu du mannequinat, la jeune femme avait finalement fait le buzz lors de la Fashion Week de New-York, en défilant pour le designer Antonio Urzi. Aujourd’hui,  la « mannequin bionique » qui vient de fêter ses 30 ans poursuit sa carrière de mannequin et continue de partager son histoire pour repousser les frontières de la « normalité », dans la pages des magazines ou lors de conférences.

En juin dernier, elle défilait au gala de la fondation Runway of Dreams en l’honneur du PDG de Tommy Hilfiger – cette fondation qui lutte pour l’inclusion dans le milieu de la mode avait en effet lié un partenariat avec la marque Tommy Hilfiger pour concevoir une collection de mode adaptée pour les enfants. C’est à cette occasion qu’elle a d’ailleurs eu l’opportunité de rencontrer Jillian Mercado, désormais figure incontournable de la mode.

Depuis janvier dernier, elle est aussi le visage de la campagne #GREATtrade de l’U.K. International Department of Trade en partenariat avec Touch Bionics, un développeur de solutions prosthétiques innovantes qui est notamment à l’origine de bras bionique i-limb que porte la jeune femme.

Proud to announce the launch of the #GREATtrade campaign for the U.K. Department of International Trade!

A post shared by Rebekah Marine (@rebekahmarine) on

Jack Eyers

Aujourd’hui âgé de 27, le britannique est toujours coach sportif et poursuit toujours lui aussi sa carrière avec brio, comme représentant de l’agence Models of Diversity. En octobre dernier, il défilait pour Bezgraniz Couture lors de la Mercedes-Benz Fashion Week Russia.

Il vient également de défiler pour le duo de designers Teatum Jones lors du show d’ouverture de la dernière Fashion Week londonienne (qui se termine le 21 février), aux côtés d’une mannequin en situation de handicap, Kelly Knox.

Madeline Stuart

La toute jeune femme trisomique a elle aussi foulé ses premiers tapis rouges lors de la Fashion Week new-yorkaise, alors qu’elle avait été choisie pour présenter le travail de deux créateurs de la marque FTL Moda. Deux ans plus tard, à peine âgée de 20 ans, la belle australienne continue de défiler mais elle a surtout refait le buzz lors de la dernière New York Fashion Week en présentant sa première collection sportswear. Baptisée « 21 Reasons Why« , la marque de Madeline propose différents modèles de tops, jupes et leggings en lycra.

Et l’aventure ne fait semble-t-il que commencer pour la jeune femme, comme le raconte le Huffington Post :

Madeline entend continuer à imprimer sa marque dans la mode: elle devait participer à un défilé lundi 13 février, travailler comme mannequin à Los Angeles et Londres, et espère montrer bientôt sa collection à Denver et à la Semaine de la mode de Paris. La jeune femme a aussi récemment obtenu un visa de travail américain, la « seule personne à souffrir d’un handicap mental » à avoir réussi à en obtenir un, a souligné sa mère. Le défilé de Madeline s’inscrivait dans une série de présentations originales organisées dans une galerie d’art du quartier de Lower East Side.

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Alexandra Caussard

Rédactrice en chef

Du même auteur

Atypical, la nouvelle (très bonne) série Netflix sur l’autisme

Fraîchement débarquée sur Netflix, la série Atypical raconte le quotidien de Sam, un adolescent autiste. Une …

L’amputation racontée en BD, le pari osé d’Héloïse Chochois, auteur de La Fabrique des corps

Publiée en juin dernier chez Delcourt dans la collection Octopus, spécialisée dans la vulgarisation scientifique, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *