Accueil / Mode / Mode pour tous / Maëlig Vêt, une initiative pour adapter les vêtements existants

Maëlig Vêt, une initiative pour adapter les vêtements existants

Conseils - Cover-Dressing - Magazine Mode et Handicap

Ne vous est-il pas arrivé de renoncer à acquérir un vêtement pour lequel vous aviez eu un coup de cœur parce que vous saviez pertinemment que vous n’arriveriez pas à l’enfiler et à l’enlever aisément ? Ne doutez plus et faites-vous plaisir : Maëlig Vêt est là pour vous !

Créé en juin 2013 par Anne-Marie Frin, ayant personnellement côtoyé le handicap via une personne de son entourage, Maëlig Vêt est une auto-entreprise basée en Ille-et-Vilaine qui fabrique et adapte des vêtements selon les spécificités des personnes à mobilité réduite. Ainsi, ces personnes, qui parfois n’ont pas d’autre choix que de se tourner vers la mode « adaptée » ou bien de s’habiller en jogging toute l’année, peuvent enfin s’habiller comme tout le monde. Et étonnament, cela ne revient pas si cher que cela.

En effet, ne voulant pas profiter d’une population qui vit majoritairement sous le seuil de pauvreté (le montant de l’AAH s’élève à 810,89 euros), Anne-Marie Frin modifie des vêtements « déjà tous faits » afin que cela revienne moins cher pour ses clients. Même lorsqu’elle confectionne de A à Z un vêtement, elle encourage ses clients à acheter eux-mêmes leur tissu (ou bien elle achète le tissus mais ne prend aucune marge dessus) afin que cela reste abordable.

Ainsi, les femmes qui se sondent peuvent demander une adaptation de leur lingerie, qui consiste à couper la culotte sur le devant afin d’y coudre des pressions comme l’illustre la photo ci-dessous :

De même, les femmes hémiplégiques ou bien amputées d’un membre supérieur peuvent porter le soutien-gorge de leur choix grâce à un ajout d’une bande de tissu sur lequel sont apposés des scratchs, ce qui permet le maintien du sous-vêtement. En voici un exemple sur la photo ci-dessous :

Anne-Marie Frin ne se focalise bien évidemment pas sur la lingerie et peut adapter tout type de vêtements afin d’en faciliter l’enfilage à l’aide de fermetures éclairs, de scratchs, de pressions…

Comme nous l’avons précédemment évoqué, Maëlig Vêt réalise également des vêtements, voire des accessoires sur-mesure. Elle crée ainsi des housses se fixant sur le fauteuil roulant contenant des poches urinaires (que les personnes ont tendance à mettre dans des sacs plastiques peu esthétiques), mais également des sacs et des pochettes pour téléphone portables à accrocher sur le fauteuil roulant.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Maëlig Vêt : maeligvet.cmonsite.fr ou bien à la contacter directement au 06 75 36 94 70.
Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Lydie Raer

Lydie Raër a 22 ans. Elle est étudiante en droit de la santé. Lydie est atteinte d’ostéogénèse imparfaite, plus communément appelée « maladie des os de verre ». Elle dit n’avoir jamais été freinée par sa pathologie. Ainsi, vit-elle de manière totalement autonome (elle va à la fac, elle a passé son permis, elle fait de la natation, de la musique, elle a une vie sociale, affective et sexuelle qui lui convient parfaitement). Néanmoins, plus Lydie avance en âge plus elle constate que beaucoup de personnes véhiculent un nombre incommensurable de préjugés à l’égard des personnes en situation de handicap, notamment en ce qui concerne leur vie affective et sexuelle. Ainsi, selon un sondage réalisé par l’IFOP en 2006, 61% des personnes interrogées pensent que les personnes handicapées n’ont pas de vie sexuelle. Mieux encore, 87% des Français interrogés pensent que vivre en couple avec une personne en situation de handicap nécessite du courage. C’est la raison pour laquelle Lydie Raër a décidé de créer un blog en février dernier, dénommé « porte-jarretelles & wheelchair » où elle évoque des anecdotes plus ou moins cocasses, et relatives à la sexualité notamment. En effet, la sexualité des femmes est déjà un sujet tabou. Alors la sexualité des femmes en situation de handicap…n’en parlons pas !

Du même auteur

Alexandra Chichikova

Billet d’humeur : Miss Monde en fauteuil roulant, une arnaque en matière d’inclusion ?

Le 7 octobre dernier s’est tenue la première élection de Miss Monde en fauteuil roulant. …

cover-dressing-magazine-mode-handicap

Le Jegging, LA solution pour être vraiment bien habillé

Sous ce mot-valise un peu barbare se cache un vêtement étrangement bien adapté aux contraintes des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *