Accueil / Shopping / Le shopping et vous / Le Jegging, LA solution pour être vraiment bien habillé

Le Jegging, LA solution pour être vraiment bien habillé

Cover-Dressing - Magazine Mode et Handicap

Sous ce mot-valise un peu barbare se cache un vêtement étrangement bien adapté aux contraintes des personnes en fauteuil roulant. Témoignage de Lydie, qui a aujourd’hui laissé tomber le jean au profit du jegging.

Jegging noir Piti chez Mango

Lundi dernier, j’ai acheté un énième jegging chez Mango. J’étais chez ma famille, dans le Finistère et il me fallait en urgence un pantalon assez classique et élégant. Je participais à un débat le lendemain : je souhaitais donc être relativement bien habillée. Surtout, il me fallait quelque chose de confortable car je passais la journée assise, en fauteuil ou dans ma voiture. Je cherchais donc une pièce de couleur noire, que j’avais prévu d’associer le lendemain à un top blanc à manches longues en dentelle.  J’ai donc jeté mon dévolu sur ce pantalon, un jegging noir, passe-partout à 19,99 euros, de la marque Mango.

Me déplaçant sur roulettes, je passe toutes mes journées assise. Je supporte donc difficilement les vêtements qui me compressent le bassin, la taille. C’est la raison pour laquelle je ne porte jamais de ceinture. De même, je n’apprécie pas réellement les pantalons, jupes et shorts de taille haute munis d’une braguette rigide, qui me serrent le ventre. Enfin, je n’apprécie guère porter de matières épaisses et inextensibles en bas. Les trottoirs bretons n’étant pas semblables aux plaines d’Alsace, me déplacer en fauteuil roulant me demande beaucoup d’énergie et je transpire beaucoup. Alors imaginez le résultat avec un jean épais, rigide et dont la fermeture éclair me rentre dans le ventre, surtout lorsque je me baisse pour monter une pente en fauteuil…

Il y a environ une année de cela, j’ai fait LA découverte dans un magasin de l’enseigne Camaïeu en arrivant nez à nez avec un JEGGING ! Pour résumer, un jegging se situe à mi-chemin entre un legging et un jean. Il a pour avantage d’être aussi confortable qu’un legging. Le tissu est en effet beaucoup plus fin et souple qu’un jean classique et il est composé d’un gros élastique à la taille. Néanmoins, contrairement à un simple legging, il peut conférer aux personnes qui le portent une apparence beaucoup plus habillée, élégante. Un jegging ressemble souvent à s’y méprendre à un jean classique et peut se décliner en une multitude de coloris, avec une coupe pantacourt ou pantalon.

Pour ma part, je n’achète à présent que des jeggings lorsque je recherche un pantalon car ce type de vêtement, en plus d’être pratique à enfiler et à porter lorsque l’on se déplace en fauteuil roulant, me plaît d’un point de vue esthétique.  Ainsi, porter un jegging noir lors d’un entretien d’embauche par exemple ne me semble pas choquant (d’autant plus que l’élastique ne se voit pas lorsque l’on est assis, sur un fauteuil roulant par exemple).

Attention cependant, après avoir échangé avec une ergothérapeute à ce propos, il semblerait que le jegging ne convienne pas aux personnes ayant une faible mobilité au niveau des membres supérieurs, pour qui cette pièce est compliquée à enfiler et à enlever car près du corps.

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Lydie Raer

Lydie Raër a 22 ans. Elle est étudiante en droit de la santé. Lydie est atteinte d’ostéogénèse imparfaite, plus communément appelée « maladie des os de verre ». Elle dit n’avoir jamais été freinée par sa pathologie. Ainsi, vit-elle de manière totalement autonome (elle va à la fac, elle a passé son permis, elle fait de la natation, de la musique, elle a une vie sociale, affective et sexuelle qui lui convient parfaitement). Néanmoins, plus Lydie avance en âge plus elle constate que beaucoup de personnes véhiculent un nombre incommensurable de préjugés à l’égard des personnes en situation de handicap, notamment en ce qui concerne leur vie affective et sexuelle. Ainsi, selon un sondage réalisé par l’IFOP en 2006, 61% des personnes interrogées pensent que les personnes handicapées n’ont pas de vie sexuelle. Mieux encore, 87% des Français interrogés pensent que vivre en couple avec une personne en situation de handicap nécessite du courage. C’est la raison pour laquelle Lydie Raër a décidé de créer un blog en février dernier, dénommé « porte-jarretelles & wheelchair » où elle évoque des anecdotes plus ou moins cocasses, et relatives à la sexualité notamment. En effet, la sexualité des femmes est déjà un sujet tabou. Alors la sexualité des femmes en situation de handicap…n’en parlons pas !

Du même auteur

Alexandra Chichikova

Billet d’humeur : Miss Monde en fauteuil roulant, une arnaque en matière d’inclusion ?

Le 7 octobre dernier s’est tenue la première élection de Miss Monde en fauteuil roulant. …

Elhonna Sombreuille

Rencontre avec Elhonna Sombreuille, créatrice de mode médiévale et fantastique

Marine Spreder, alias Elhonna Sombreuille, est une jeune créatrice de vêtements de style médiéval/fantastique habitant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *