Accueil / Shopping / Bien à porter / Interview : Anaïs, ambassadrice shopping du Bien à Porter

Interview : Anaïs, ambassadrice shopping du Bien à Porter

Photo : JimT Photography

Le réseau social Bien à Porter lancé récemment par Cover Dressing s’appuie une communauté d’ambassadeurs shopping et a pour ambition de rassembler les bons plans de chacun en matière de shopping. Pourquoi s’inscrire ? Anaïs, alias la Bloggueuse à roulettes, nous parle de son rapport à la mode.

Cover Dressing : Salut Anaïs ! Alors, raconte nous tout, qui es-tu ?

Coucou ! Je m’appelle Anaïs, j’habite à Toulouse et ça fait trois ans que je suis blogueuse. C’est vraiment quelque chose que j’adore faire, parce que ça me permet de partager plusieurs de mes passions, à savoir la mode et la beauté, c’est un vrai plaisir. Et comme j’adore écrire, c’est un bon exercice au quotidien, j’aime bien. Sinon, j’adore la musique. C’est une forme d’échappatoire très libératrice, aujourd’hui je peux dire que ça fait partie de mon équilibre…

Et ton blog alors, qui s’appelle Bloggeuse à Roulettes, parle nous-en ! Qu’est ce qui t’a donné envie de te lancer ?

C’était il y a trois quatre ans environ, j’étais pas vraiment dans une bonne période… J’avais besoin de m’exprimer et de me défouler aussi, et je sais qu’avec les mots c’est très efficace. Et puis je me suis dit que j’aimerai bien parler de ce que j’aime et je me suis lancée, tout simplement.

Tu t’attendais à de telles retombées ? Tu as quand même une sacrée communauté !

(rires) Pas du tout ! A vrai dire quand j’ai commencé, j’écrivais surtout pour moi. Bien sûr que j’avais envie de partager, mais je sentais que c’était un vrai besoin pour moi… Peu à peu, je me suis libérée, j’ai abordé davantage ma vie personnelle et mon vécu et j’ai vu que des gens réagissaient : aussi bien des handis qui me parlaient de leur histoire, que des valides qui me témoignaient leur admiration. C’est chouette de pouvoir toucher tout le monde…

Comment as-tu entendu parler de Cover Dressing ?

C’est par le biais de Mathieu Vienne, le co-président. On en parlait souvent, et la démarche me plaisait. Alors je suis allée faire un tour sur le site, et je me suis inscrite. J’adore la mode, et c’est vrai que j’aimerais bien partager mes coups de coeur, pouvoir faire des photos, mais sans photographes c’est pas évident… Mais je compte bien poster des vêtements dès que j’aurai un coup de cœur !

Alors j’imagine que tu aimes le shopping ?

Oh oui ! (rires) J’aime beaucoup le shopping, J’aime bien les jolies pièces, alors ça m’arrive souvent de craquer… J’y suis allée ce matin d’ailleurs, c’est les soldes alors autant en profiter ! Mais toujours dans la limite du raisonnable.

Qu’est ce qui te plaît dans l’idée d’être ambassadrice shopping ?

Je trouve que c’est chouette de partager ses bons plans avec d’autres personnes, et d’aider ceux qui pensent que ce n’est pas possible de s’habiller à la mode…

Qu’est ce que tu regardes en premier quand tu achètes un vêtement ?

Forcément, je regarde si ça me plaît mais le truc que je regarde en premier, surtout quand j’achète un pantalon, c’est de voir s’il y a des boutons au niveau de la taille. C’est rédhibitoire, comme je suis en fauteuil, ça m’irrite la peau et ça me fait mal. Pareil pour les fermetures dans le dos : avec ma cicatrice, c’est très inconfortable.

Que penses-tu de la mode adaptée ?

Disons que, de ce que j’ai vu, c’est pas vraiment bien coupé et puis c’est pas dans l’air du temps… C’est pas du tout à la mode. Je pense que ça peut être pratique hein, je crache pas dans la soupe, c’est juste que pour le moment je n’en porte pas. Et j’espère ne jamais en porter d’ailleurs.

Et concernant ton handicap, est-ce que les vendeurs se montrent compréhensifs avec toi, ou au contraire peuvent-ils se montrer indélicats ?

Généralement ça se passe bien, tout dépend des gens en fait. Je n’ai pas de souvenirs de remarques vraiment blessantes, à part une vendeuse qui s’était tournée vers ma mère dans un magasin et qui lui avait dit tout sourire « C’est dommage que votre fille soit handicapée elle est si jolie…» . Je ne pense pas qu’elle a voulu être méchante, mais sur le moment ça fait mal… Mais là où je vais, j’ai pas de soucis : comme je commence à avoir une petite réputation avec mon blog, on me reconnaît, et les gens se montrent beaucoup plus ouverts d’esprit et c’est très plaisant. Quand on me fait des petites blagues et que le feeling passe bien, ça ne me dérange pas de plaisanter sur mon handicap, c’est juste que ça doit être fait dans le respect, sans méchanceté. Après, il y a clairement un manque de formation.

Et c’est quoi la pièce fétiche de ton dressing ?

(hésite) Oh je sais pas… Il y a beaucoup de choses que j’aime… Mais sinon je dirai un jegging, c’est super ! C’est à la fois pratique parce que la matière est souple, elle ne fait pas de pli sur la peau et c’est aussi très esthétique, ça donne un côté très habillé avec son effet jean… Et il n’y a pas de boutons à la taille ! Sinon, j’adore les robes, c’est tellement féminin… Et pratique à enfiler !

Enfin, tu dirais quoi aux personnes qui hésitent à s’inscrire ?

Je leur dirais que c’est en partageant que l’on apprend, et que c’est très important de s’affirmer et de montrer qu’on existe. Et puis, il y a sans doute des gens qui ne savent plus comment s’habiller, et le collectif peut aider.

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de Mathilde COLLETER

Du même auteur

Interview : Lydie, ambassadrice shopping du Bien à Porter

Blogueuse et auteure régulière pour Cover Dressing, Lydie est actuellement en service civique auprès de …

Interview : Cécile, ambassadrice shopping du Bien à Porter

Ambassadrice shopping du réseau social Bien à Porter, Cécile s’habille assise et parfois à deux. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *