Accueil / Dossier / « Bruno et ses potes » : websérie comique sur le handicap

« Bruno et ses potes » : websérie comique sur le handicap

https://www.youtube.com/watch?v=2AVrzhzBmps

Tarik Ben Salah est le fondateur de l’association Handimaine, qui travaille à sensibiliser le public aux questions liées au handicap, via des courts-métrages et documentaires. Il est aussi le réalisateur de la websérie humoristique « Bruno et ses potes », dont le premier épisode vient d’être mis en ligne sur Youtube. Interview.

Cover Dressing : « Bruno et ses potes », titre de la série, met donc en avant l’amitié. Pourquoi ce choix ?

Tarik Ben Salah : Parce qu’il est temps de faire comprendre aux gens que les handicapés ne vivent pas forcément qu’entre handicapés. Parce qu’il faut casser ces préjugés qui disent que les personnes handicapées sont seules et/ou accompagnées uniquement de services sociaux et autres structures. Ils ont une vie, des passions, des envies… comme n’importe qui !

CD : Quelles sont les points que tu souhaites mettre en avant dans les prochains épisodes ?

TBS : L’amitié, l’humour décalé, la moralité et le style de vie.

CD : En gros, c’est quoi le « message » si tu devais le résumer en quelques mots ?

TBS : Le message est simple : par l’intermédiaire de la vidéo, il est possible de parler du handicap visible et invisible ; ce handicap n’est pas forcément celui qui est montré dans des films joués par une personne valide. C’est-à-dire, laisser les personnes handicapées jouer leur propre rôle et non pas confier à des comédiens le soin de jouer les rôles de ces personnes handicapées, je pense à F. Cluzet dans Intouchables par exemple. Dire qu’il faut faire appel à des comédiens connus pour faire connaître le handicap : non ! Faire jouer à des personnes handicapées leur propre rôle, avec des comédiens connus ? Oui !

Le cast de « Bruno et ses potes » – Photo : Claire Chassé

 

CD : Pourquoi avoir choisi ce type de format ?

TBS : Je suis un cinéphile, l’outil de la vidéo pour faire passer des messages est puissant et efficace. Maintenant il faut bien savoir l’utiliser. Je fais partie de ceux qui aiment les podcasts à la « Norman fait des vidéos » ou « Jhon Rachid ». C’est un format simple, rapide et concret. L’humour est un bon moyen pour faire parler du handicap et le faire en petit format permettra aux internautes de comprendre le handicap avec des situations drôles. La web série est pour tout public : le handicap concerne tout le monde.

CD : Qu’est-ce qui t’agace le plus dans la façon dont on regarde le handicap dans notre société ? Comment penses-tu que la websérie dont tu es le réalisateur peut contribuer à changer les choses ?

TBS : En fait, on parle du handicap uniquement de façon ponctuelle (salon, journée du handicap, etc…). On devrait parler du handicap normalement sans qu’il y ait un événement. Je suis certes le réalisateur mais j’ai une superbe équipe qui m’accompagne. Lorsque j’ai réalisé mon premier court métrage CHAMALOW, qui traite de la discrimination, je pensais que les gens ne seraient pas intéressés. Mais en allant dans les écoles pour présenter le film, j’ai constaté que, bien sûr, certains s’en foutaient, c’est une réalité, mais que d’autres voulaient connaître le handicap. Un jour, un enfant a levé sa main et m’a dit : « Moi je me suis toujours moqué des personnes handicapées mais maintenant je le ferai plus ». Après ça, nous avons eu la certitude que nous pouvions changer les mentalités !

Découvrez le premier épisode de « Bruno et ses potes » sur Youtube :

Episode 2 :

A propos de Muriel Robine

Après 15 années passées dans la production de films cinématographiques à Paris, Muriel met en place plusieurs évènement de sensibilisation au handicap, puis une première « Alter-Fashion Week » en 2013 : un salon de la mode qui penserait à tous les corps. Elle s'engage en parallèle à la présidence de l'association Cover, tandis qu'elle finalise un mémoire de Master 2 portant sur "La mode comme outil d'inclusion des personnes en situation de handicap". C'est de cette riche expérience qu'est né le projet d'un magazine en ligne qui serait une référence incontournable de la mode accessible à tous : coverdressing.com

Du même auteur

Iulia Barton

L’agence Iulia Barton lance le premier catalogue de mode inclusive

Fondée par Giulia Bartoccioni, l’agence de mannequinat Iulia Barton a fait de la mode inclusive son …

Petites pointures et talons hauts

Trouver de jolies chaussures à talons en pointure 32 ? Un casse-tête… plutôt casse-pied ! Emilie sait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *