Accueil / Shopping / Bien à porter / La marque Brice imagine… la mode sans discrimination !

La marque Brice imagine… la mode sans discrimination !

Cover-Dressing - Magazine Mode et Handicap

Le groupe Happychic, qui rassemble les marques de prêt-à-porter Brice, Jules, Bizzbee et la marque éthique Gentle Factory, a tenu le 8 novembre dernier sa 4ème convention Handimode. L’association Cover-Dressing était l’invité​e​ d’honneur de l’évènement.


« Et si ton talent, c’était la différence ? ». Depuis 2010, le groupe de prêt-à-porter Happychic porte ce slogan à chacune de ses conventions dédiées à l’inclusion de travailleurs en situation de handicap dans l’entreprise. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Normal : Happychic communique très peu sur le sujet. Le travail de fond​ et les valeurs qu’il porte​ lui importe​nt​ plus que la communication sur le sujet. « Faire plutôt que ​montrer​ » pourrait être leur second slogan.

La convention Handimode est organisée tous les deux ans par le groupe pour faire le point : sur les embauches, les maintiens dans l’emploi, les différentes expériences liées au handicap rencontrées dans les points de vente, etc… Corinne Bataillie, responsable hygiène et sécurité du groupe et à l’origine du projet, réunit à cette occasion tous les directeurs et directrices régionaux des marques Jules, Brice et Bizzbee. ​Ponctué par différentes interprétations du titre de John Lennon « Imagine« ​​, ​​l’évènement a joliment fait la démonstration qu’inclure les situations de handicap dans les métiers de la mode, c’est plus que possible !

On a particulièrement aimé…

L’état d’esprit extrêmement positif de l’évènement et, au-delà, celui avec lequel des situations parfois complexes sont résolues : sans condescendance, les équipes expliquent comment elles ont trouvé des solutions pour engager ou maintenir une personne en situation de handicap à son poste. C’est clair, la prise en compte du handicap dans le groupe est vécue comme un vecteur de cohésion dans l’entreprise​. ​

Peut-on être vendeur/euse et en situation de handicap ?

Ça ne fait aucun doute pour l’ensemble des directeurs régionaux ici présents. Le rapport au client n’en est pas affecté, bien au contraire ! Mallorie, manager adjointe d’une boutique Jules et se déplaçant à l’aide d’un déambulateur, nous explique d’ailleurs : « un jour, un client qui ne savait pas faire les nœuds de cravate s’est agenouillé devant moi, amusé, pour que je le lui fasse ». En boutique, le handicap n’est pas ​​un obstacle, ni un frein à la rentabilité d’un point de vente. Sa présence aide même les équipes à « grandir », selon certains témoignages.

Brice adopte le label Bien à Porter pour les clients à mobilité réduite

Cover-Dressing a eu le grand plaisir de clôturer ce bel évènement, en annonçant sa collaboration en cours avec la marque Brice pour le développement du label Bien à Porter. Ce label, développé par notre structure, permet au client ayant une mobilité réduite d’identifier aisément les vêtements les plus à même de lui convenir dans les rayons de prêt-à-porter. Facilité d’enfilage, confort, manipulation facile, respect des sensibilités cutanées… ces différents critères constituent ​une partie ​​d​es bases du cahier des charges du label, que vous pourrez retrouver ​apposé sur les vêtements éligibles ​dans les boutiques Brice dès la saison printemps-été 2017. Nous ne manquerons pas de vous en aviser.

Un défilé Gentle Factory / Bien à Porter

C’est sur une note très festive que s’est terminée cette 4ème édition de la convention Handimode du groupe Happychic, avec un défilé de mode 100% hommes auquel participait Mathieu, vice-président de Cover-Dressing​, habillé​…​ en Bien à Porter, bien sûr !​

Recevez les derniers articles chaque semaine !

A propos de La Rédaction

La rédaction de Cover Dressing rassemble personnes valides et personnes en situation de handicap autour d'une même ambition : faire en sorte que la mode ne soit pas un handicap, pour qui que ce soit ! Vous pouvez nous adresser vos articles ou suggestions via l'onglet "contactez-vous".

Du même auteur

Logo de la radio France Inter

Entendu Ailleurs : « Thomas Sotto : peut-on voir le handicap à la télévision ? »

A l’occasion de la Semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap, Sonie Devillers …

Lu Ailleurs : Que valent les représentations de l’autisme à la télévision ?

Dans un article sur son blog apparenté au Club Médiapart, Jean Vinçot (membre de l’association Asperensa) reprend …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *